Malaisie – Malaka, la ville la plus chinoise de Malaisie

Une Geekette En Cuisine - Melaka - Melacca - Malaka

Après notre périple de 3 jours à Kuala Lumpur (ici et ), nous voilà sur la route en direction de Malaka ! Située à environ 2h de car de Kuala Lumpur et à mi-chemin de Singapour, la ville tantôt chinoise, britannique, hollandaise ou enfin malaisienne abrite un Hard Rock Café (avec des cars de touristes garés juste devant) et est inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2008 (pour son quartier chinois).

S’y rendre :

Nous avons pris un car depuis Kuala Lumpur qui nous a coûté environ 22RM par personne (5,5€) à la gare routière TBS (accessible via les transports en commun depuis la ville). Depuis ce terminal, nous avions le choix entre plusieurs compagnies routières et donc nous avons pu avoir un départ en moins de 15 mins, les tickets s’achètent à la caisse (peu importe la compagnie) et la gare routière est assez moderne avec des points “Relay” où vous pourrez vous acheter de quoi manger et patienter en attendant votre car. 2h de route après nous arrivons à Melaka Sentral, la gare routière assez excentrée de la ville. Pour nous rendre en ville à moindre frais, nous avons pris le buz 17 (7RM soit 1.75€) qui nous a déposé sur la place centrale.

Sur place :

A nous le centre historique avec son église à façade rouge et ses rickshaws Hello Kitty ou encore Spider-Man ! La ville semble typique (en apparence) avec quelques bâtiments au style colonial et peu de voitures ainsi que la présence de nombreux petits musées. L’office du tourisme situé non loin de la place, met à disposition des vélos en location pour visiter la ville de long en large et en travers, mais vu la superficie de celle-ci nous avons fait le choix de tout faire à pied.

Nous avons fait un rapide tour à pied de l’église et de la place (qui est très touristique et un peu surfaite avec des rickshaws un peu trop insistants), pour nous diriger dans le très réputé quartier chinois. Il faisait trop chaud pour la croisière malheureusement, mais des amis étant venues sur place avant nous l’ont appréciée.

Une Geekette En Cuisine - Melaka - Melacca - Malaka

Une Geekette En Cuisine - Melaka - Melacca - Malaka

Nous voilà à Chinatown, et là quelle déception ! Ce quartier vendu comme lieu à faire absolument n’est en fait qu’une ville semi-morte avec des échoppes toutes plus “fake” les unes que les autres et quelques bars et restaurants déserts. Nous faisons un rapide tour de la ville, un peu dégoûtés de perdre une demi-journée ici alors que nous aurions pu un peu plus découvrir la capitale. Mais bon, que voulez-vous, on ne peux pas tomber amoureux de toutes les villes que nous visitons !

Une Geekette En Cuisine - Melaka - Melacca - Malaka

A la recherche d’un boui-boui pour nous restaurer et appaiser notre déception, nous nous dirigeons vers le Nancy’s kitchen, cantine recommandée par le Lonely Planet. Et là, le bonheur ! Plats et boissons économiques, bons et copieux, climatisation et Wi-Fi gratuit ! Nous avons trouvé l’endroit où patienter en attendant notre car, et nous rafraîchir après avoir tournés dans la ville pendant 1h. Vient (enfin) l’heure de retourner à Kuala Lumpur, et c’est avec un grand soulagement que nous quittons Malaka, la ville coloniale survendue et malheureusement devenue un peu trop superficielle à notre goût. Bye-bye Malaka, tu ne nous manqueras pas !

Une Geekette En Cuisine - Melaka - Melacca - Malaka

Vous l’aurez compris, nous n’avons pas vraiment apprécié la ville mais celle-ci peut être intéressante si vous vous dirigez vers Singapour et que vous souhaitez faire une halte sur la route. Apparemment, la ville est plus sympathique la nuit tombée mais dans tous les cas, n’y allez pas en journée c’est une perte de temps !

Vous vous êtes rendus à Malaka ? Qu’en avez-vous pensé ? 

Pour le reste des articles, découvrez le  Cityguide Malaisie


 

Ecrit avec gourmandise par
More from Mythily

Cocktail Oh Deer – des arômes floraux par Jägermeister

Connaissez-vous le Jägermeister ? Cette liqueur à base de 56 plantes naturelles...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *