Penang la magnifique

Singe se ballandant dans le Spice Garden, Penang, Malaisie

Après Langkawi, nous voilà à Penang, berceau de la gastronomie malaisienne et île au très fort héritage colonial, c’est une étape incontournable pour vraiment voir le melting-pot pot culturel de la Malaisie !

Cette île est nettement plus grande et plus développée que Langkawi mais elle n’en reste pas moins charmante ! Véritable coup de coeur de ce voyage en Malaisie, on s’est régalé avec la cuisine locale (meilleur endroit pour manger dans le pays) mais aussi, nous avons enfin pu visiter de supers beaux temples comme le Kek Lok Si Temple.

Comment aller à Penang ?

Penang est une pie très facile d’accès, elle peut être rejointe par la route si vous venez de la Péninsule ou de Cameron Highlands ; par bateau si vous venez de Langkawi comme nous ou bien par avion de la péninsule ou d’autres pays d’Asie comme la Thaïlande. Malheureusement, il n’y a pas de vol direct de la France, vous serez obligé de passer par Kuala Lumpur pour découvrir le reste du pays. Profitez-en pour faire un tour aux grottes de Batu par exemple.

Les maisons colorées typiques de George Town à Penang, Malaisie

Temple chinois dans le quartier chinois de GeorgeTown, Penang, Malaisie

 

Que faire et voir à Penang ?

La durée idéale pour visiter cette île est de 3 jours minimum afin de pouvoir profiter des charmes incontournables des bords de mer, de la richesse et la diversité des temples de culte, des petits restaurants typiques où plusieurs ethnies, langues et cultures se mêlent… L’île regorge d’une histoire absolument incroyable et la richesse de celle-ci ne peut tenir en ces quelques lignes. A chaque coin de rue, vous en prenez plein les yeux notamment grâce au street-art qui est chargé de sens et est témoin des vagues migratoires entre les communautés chinoises et japonaises, mais aussi parce que les gens ont l’air authentiquement heureux, reposés comme s’ils n’étaient pas touchés par les malheurs du monde. Georgetown est l’une des rares villes où j’ai pu observer les gens et quasiment pas un seul n’était de mauvaise humeur !

Architecture à Penang, Malaisie

Ville de Georgetown, Penang, Malaisie

Les maisons sont colorées, la circulation plus organisée que dans d’autres villes d’Asie, les transports en commun sont modernes et surtout, les rues sont en anglais pour que les touristes puissent circuler à leur aise. Que des bons points pour Penang.

Marché dans le quartier chinois de George Town Penang, Malaisie

Maison bleue à Penang, Malaisie

Conseils pour un voyage à Penang :

La ville est suffisamment safe pour que vous puissiez envisager de prendre les transports ou un taxi sans le risque de vous faire arnaquer. Profitez-en pour découvrir la ville de jour comme de nuit, à pied, à vélo ou en bus gratuit.

Si vous souhaitez optimiser votre séjour, je vous propose un programme sur 3 jours :

  • jour 1 : flâner dans les ruelles de ville à la recherche des œuvres de street-artistes locaux comme étrangers, puis partez à la découverte de l’histoire de l’île en visitant les musées, le Fort Cornwallis, les bords de mer…
  • jour 2 : savourez la gastronomie du pays en prenant un cours de cuisine au Spice Garden de la ville et apprenez-en plus sur les épices qui constituent la base de la gastronomie malaisienne.
  • jour 3 : enfin, prenez part à la magie du plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est : le temple Kek Lok Si.

Enfin, si tout cela ne vous dit rien, passez votre temps sur les plages de sable blanc (même si elles ne sont pas les plus belles du pays) et sirotez une noix de coco bien fraîche et profitez de la gastronomie locale.

Nouilles sautées et oeuf , Penang, Malaisie

Les fresques de Street-Art

Il y a énormément de choses à voir en 3 jours et pour vous déplacer, rien de mieux que le bus GRATUIT à prendre à la station de bus Komtar (gare principale de bus). De là, vous pourrez traverser le port, le quartier indien et chinois ainsi qu’une grande partie de la ville ! A votre hôtel, vous pourrez avoir une carte gratuite de la ville qui répertorie les choses à voir, dont un petit parcours sympathique pour découvrir les nombreuses fresques de street art qui “illustrent” la ville ! Un parcours qui est très bien fait et qui ne nécessite pas de guide touristique, mais attention, les fresques ne sont pas toutes bien préservées à cause des touristes qui saccagent tout.

Néanmoins, les fresques sont en perpétuelles renouvellement car de nouveaux artistes étrangers s’y intéressent et y laissent leur propre empreinte. Une manière très ludique de découvrir la ville et pour 0€ dépensé.

Street Art à Penang, un moyen sympathique de découvrir la ville

Parcours Street Art à Penang

De la sculpture et du graffiti pour la ville de Penang

Viel homme chinois, se reposant sur son rickshaw, Penang, Malaisie

Jeune homme sur mobylette, Penang, Malaisie

Georgetown est entrée dans le patrimoine Héritage de l’Unesco en 2008 grâce à son centre-ville chargé en histoire et témoin de l’héritage colonialiste.

Street Art du centre-ville, Penang, Malaisie

Peace & Love, Penang, Malaisie

3 petites filles, street art, Penang, Malaisie

Visite du Fort Cornwallis :

Pour continuer la visite du jour 1, direction le port et les bords de mer, où se trouve le Fort Cornwallis. Un fort militaire construit en 1786 supposément pour lutter contre les pirates, les Français lors des guerres Napoléonienne et les forces de Kedah. Or, il n’a eu réellement qu’un rôle d’administration plutôt que de défense, l’endroit servant de  stockage pour les troupes britanniques.

Le Fort doit son nom au Marquis britannique Charles Cornwallis qui comporte encore quelques vestiges de l’époque colonialiste (1812), des canons et une vue sur le port… Même si les plaques informatives ne sont pas d’un énorme secours lorsque l’on souhaite s’intéresser à l’histoire de l’endroit, il s’agit d’un petit détour sympathique pour flâner et continuer la route vers les monuments aux morts et le reste du parcours de Street Art qui est semble petit sur la carte, mais qui est finalement très étendu dans la ville.

Proche du Fort Cornwallis, vous pouvez observer l’Esplanade ainsi que l’horloge de Penang qui ont conservés le style architectural de l’époque, en regardant vers le port, on s’attendra presque à voir apparaître un bateau sous pavillon britannique venu apporter des munitions aux colons de l’île.

Canon de l'armée Malaisienne qui permettait de protéger l'ile de Pénang au Fort Cornwallis

Canon pointé vers la mer, Fort Cornwallis, Penang, Malaisie

Fort Cornwallis, Penang, Malaisie
Marquis Charles Cornwallis
Mythily , Fort Cornwallis, Penang, Malaisie
Prendre la pose sur une carriole, beaucoup trop tentant pour ne pas le faire !

Lampe à huile, Fort Cornwallis, Penang, Malaisie

Le Quartier Indien :

La journée se poursuit en visitant le quartier indien, dans lequel nous reviendrons tous les soirs pour ses petits restaurants familiales, économiques et savoureux ! RDV dans la rue “Jalan Green Hall” pour tester tous les petits restaurants locaux et dévorer de succulents plats indiens très épicés. Nous avons pu découvrir les deux meilleurs restaurants indien de la ville : le Sri Bhavan qui existe aussi à Gare du Nord à Paris & le Karaikud ! Des mets parfumés, une cuisson maîtrisée, un budget plus que raisonnable, un vrai délice à ne manquer sous aucun prétexte.

Comme dans le reste du pays, vous ne serez pas déçu par les plats et le rapport/qualité prix. Même si Georgetown est très marquée par l’influence chinoise, la cuisine indienne y est aussi succulente. Vous n’aurez pas assez faim pour goûter à tout, il faudra malheureusement faire des choix.

Hormis les restaurants indiens, le quartier regorge de boutiques de tissus, de saris, d’accessoires… J’en ai par exemple profité pour me procurer des bracelets pour le mariage de mon meilleur ami, un super souvenir du pays qui change et qui a une réelle utilité une fois rentré à Paris. Si vous souhaitez acheter quelque chose, n’hésitez pas à négocier, cela fait parti du jeu. Demander d’emblée la moitié du prix annoncé et remontez à partir de là. Restez courtois et gardez le sourire, la négociation est un art qui demande un peu de patience et beaucoup de doigté. Prenez-vous au jeu sans en abuser.

Gastronomie indienne, restaurant Sri Bhavan et Karaikud, Penang, Malaisie

Jalan Green Hall, la rue des meilleurs restaurants de Penang

Ascension de Penang Hill :

Autre attraction de la ville, la colline Penang. Pour vous y rendre, vous devrez passer un peu de temps dans le bus et ensuite faire la queue pendant 1 h les jours d’affluence pour accéder au téléphérique et monter. Personnellement je n’ai pas adoré l’expérience car la vue était couverte par de gros nuages et il n’y a pas grand chose à voir en haut, hormis un petit temple. Et niveau rapport qualité/prix, j’ai trouvé cela un peu cher au premier abord (environ 20€ par personne). Néanmoins, si vous avez du temps pour flâner, les alentours du temple sont assez agréables pour prendre son temps et déguster des fruits frais, sous la chaleur écrasante de la ville.

La petite ballade commence dès la montée du téléphérique. Il est moderne et spacieux, il nous laisse profiter de la vue qui est jolie malgré les nuages.

Une fois arrivé tout en haut de la colline, vous pouvez prendre 5 minutes pour admirer la vue et les photos des touristes. Ici, on se rend compte qu’il s’agit d’un repaire pour les amoureux, au vu du nombre affolant de cadenas accroché aux grillages.


Les animaux se baladent tranquillement aux côtés des personnes, des grands-parents jouent avec leurs enfants tandis que d’autres personnes sont venues déposer des offrandes dans le temple qui se trouve tout en haut de Penang Hill.

Avant de repartir, je retire mes chaussures et je m’engouffre dans le temple. Depuis petite, j’ai une fascination pour les lieux de culte et plus particulièrement les temples hindous. Cela est certainement dû à mes premiers souvenirs de voyages au Sri Lanka, dès mon plus jeune âge. Je me rappelle encore du folkore, des odeurs et des couleurs présentent aux cérémonies religieuses.

A chaque fois que je rentre dans un temple, c’est comme si j’arrivais enfin à me reconnecter à mon moi intérieur et à me sentir enfin entière…

Statue divine dans un temple hindou à Penang Hill
Des offrandes de nourriture sont déposées aux pieds des divinités.

Il vous reste du temps ? Visiter le plus grand temple bouddhiste d’Asie du Sud-Est ou soyez en pleine immersion dans la gastronomie malaisienne avec le Spice Garden.


1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *