Taste of Paris #2 – Festival du goût à Paris

Une Geekette En Cuisine - Taste of Paris 2016

Ola, petit article d’actualité pour bien commencer la semaine, le Taste of Paris 2016 ! Pour la seconde année consécutive, j’ai pu assister à ce Festival culinaire qui réunit quelques Chefs parisiens (et pas des moindres) sous la Nef du Grand Palais ainsi que quelques partenaires.

4 jours de Festival, 4 jours de travail intense, 2 fois par jour, pour satisfaire les papilles de quelques milliers de visiteurs… rien que ça ! Des bannières sur le web, des affiches un peu partout, des dizaines et des dizaines de mètres de file d’attente et autant de minutes qui défilent, des estomacs affamés et des groupies qui attendent impatiemment d’apercevoir leur Chef chouchou, l’emballement sur les réseaux sociaux… tout cela me fait poser quelques questions : ce festival vaut-il vraiment le coup ? 

Quelques mots avant d’entrer dans le vif du sujet, j’ai pu assister l’année dernière à ce Festival grâce à une invitation “bloggeur” et cette année, grâce au Chef Pierre Sang qui faisait un concours sur sa page facebook. A ces deux occasions, j’ai pu avoir l’entrée découverte, soit le pass offert (18€). J’ai à chaque fois payé mes consommations sur place, comme vous le feriez vous aussi. Pas de chichi, je vais vous parler de mon ressenti et de celui du Geek, à chaud, sans retenue. 

Début de la visite : 

Samedi 19h30 : J’arrive à l’heure prévue, une file d’attente monstrueuse qui va jusqu’au Petit Palais mais qui a l’air d’avancer assez vite. 

30 mins plus tard : Le Geek me rejoint enfin, nous nous rapprochons de l’entrée ! 

20h15 : Après le contrôle des sacs et des billets (plutôt léger), nous sommes dans la place ! Direction la banque pour acheter des crédits et tester les nouvelles recettes des Chefs. 

20h30 : Nous voilà équipés de notre carte de “crédits Taste” qui va nous permettre de payer aux différents stands. Nous nous mettons de suite en route pour découvrir la cuisine du restaurant Kei (Chef Kei Kobayashi), quelques pas et là, OMG, une file d’attente de plus de 45 minutes ! Pas grave, on y reviendra. 

20h35 : Nous faisons un stop rapide sur le stand de la République Dominicaine où l’on déguste de délicieuses chips de bananes plantains ainsi qu’un excellent rhum ambré, très fruité et parfumé. 

Une Geekette En Cuisine - Ron Barcelo - Taste of Paris

MaSa : 

20h40 : On se retrouve devant le restaurant MaSa pour goûter à loeuf parfait mayo, crumble de truffes (8€). Gros coup de coeur ! Une mayonnaise très légère et crémeuse, avec du goût. Un crumble très odorant et un oeuf si coulant que cela en était indécent. Un sans faute 😉 ♥

Une Geekette En Cuisine - MaSa oeuf mayo parfait crumble de truffes - Taste of Paris 2016
oeuf parfait mayo, crumble de truffes – MaSa

Lucas Carton :

20h50: C’est parti pour Lucas Carton (Chef Julien Damas) et sa Saint Jacques Sarrasin (8€). Etant de grands fans de Saint-Jacques, nous avons été comblés ! Un délicieux goût fumé de Sarrasin, des coquillages à la chair caramélisée mais fondant à coeur… Un voyage en Bretagne express ! Nous ne connaissions pas du tout le Chef ni le restaurant, nous y avons découvert un met sensible et proche du terroir. Cela nous donne envie d’en savoir plus, on note l’adresse pour un dîner en amoureux ! ♥

Une Geekette En Cuisine - Saint Jacques au Sarrasin - Lucas Carton - Taste of Paris 2016
Saint Jacques au Sarrasin – Lucas Carton

21h : Pause Champagne ! Même si Laurent-Perrier fait du bon Champagne, cela ne lui empêche pas de nous servir dans des coupes sales (coucou la Madame qui a laissé son gloss partout autour du verre). On demande à changer de coupes. 

21h20 : Discussion avec un commercial de chez Electrolux pour avoir plus d’informations sur les plaques à induction et les fours. Je change mon équipement donc je me renseigne 🙂 De beaux produits, dommage que cela ne soit pas fabriqué en France… 

21h40 : Petit tour sur le stand de Yumi pour faire découvrir les jus de légumes à Monsieur. Yumi est une jeune start-up qui propose de délicieux jus de légumes et de fruits qui changent toutes les saisons, +1 recette qui change toutes les semaines ; un bon moyen de remettre un peu plus de légumes crus dans son alimentation. Par contre, c’est un peu cher pour notre bourse, à 5€ la bouteille, on repassera sur le “healthy accessible”. 


Une Geekette En Cuisine - Yumi drinks - Taste of Paris

La Scène Prince de Galles : 

22h : C’est reparti pour la file d’attente chez Kei, 40 minutes d’attente ! Pour rentabiliser ce temps, Alex fait la queue pendant que je file à la Scène du Prince de Galles (Cheffe Stéphanie LeQuellec) nous prendre de quoi grignoter. Nous découvrons le Crabe Royal en fines ravioles, vanille, sarrasin ainsi que l’œuf de poulette des fermes d’Île de France, jaune tiède acidulé, topinambours et truffe noire (oui, nous sommes très truffe). De petits tapas agréables en bouche mais qui nous déçoivent un petit peu car on sent peu le crabe et l’œuf est trop cuit à notre goût. Par contre, j’ai adoré les topinambours et la truffe noire ! 

Une Geekette En Cuisine - Taste of Paris 2016 - Stéphanie Le Quellec - Crabe royal en fines ravioles, vanille, sarrasin
Crabe royal en fines ravioles, vanille, sarrasin – Prince de Galles
Une Geekette En Cuisine -Taste of Paris 2016 - Oeuf de poulette des fermes d'ïle de France, jaune tièdeacidulé, topinambour, truffe noire - Stéphanie Le Quellec - Prince de Galles
Oeuf de poulette des fermes d’Île de France, jaune tiède acidulé, topinambour, truffe noire – Prince de Galles

Kei :

22h40 : Enfin, nous arrivons devant la caisse sur le stand de Kei ! Ouf, nous prenons le dernier gnocchi aux truffes et jambon ibérique, ainsi que le ravioli au homard. Verdict ? Un gnocchi pas assez cuit, et peu de saveurs au global ; un ravioli avec très peu de homard mais un bouillon très bien assaisonné, quasi exceptionnel ! Mais bon, payer 8€ pour du bon bouillon, cela fait un peu cher. L’attente n’est malheureusement pas à la hauteur de la dégustation… On ne peut pas gagner à tous les coups ! 

Une Geekette En Cuisine - Taste of Paris 2016 - Kei Kobayashi - Ravioli au homard et gnocchi au jambon ibérique et à la truffe
Ravioli au homard et gnocchi au jambon ibérique et à la truffe – Kei

22h50 : Nous arrivons enfin au Pré Catelan (Chef Frédéric Anton) et après 20 minutes de queue, on nous informe qu’il ne reste plus rien à manger et que nous devons quitter la file d’attente… Arghhh frustration ! Mais bon, cela me donne encore plus de détermination à découvrir la cuisine de ce Chef, qui a ce je ne sais quoi qui m’attire ! (je parle de sa cuisine hein, je vous vois venir ! Bande de coquins). On se console avec une autre petite coupette de Laurent-Perrier (nous adorons aussi le Champagne, il n’y a pas que les truffes dans la vie ^^) et en faisant un tour express chez les producteurs.

23h : Le stand Maille nous accueille à bras ouverts et nous dégustons plusieurs moutardes délicieuses, mais surtout nous découvrons leurs cocktails signatures à la moutarde ! C’est assez surprenant mais topissime ! J’ai également appris qu’à la boutique de la Madeleine, nous pouvions apporter notre pot de moutarde et le faire remplir à la “tireuse” afin de réduire les déchets. Je trouve cette idée géniale ! 

Une Geekette En Cuisine -Maille Taste of Paris 2016

Une Geekette En Cuisine -8324

23h20 : Nous quittons le Grand Palais sur une note un peu amère. Nous avons dépensé en tout 100€ pour découvrir différents plats : quelques bonnes découvertes de Chefs et d’adresses, quelques déceptions aussi, beaucoup trop d’attente et de fatigue dans les jambes. L’année prochaine, nous n’y retournerons pas ! Par contre, nous allons nous atteler à la dure tâche de découvrir plus en détails nos restaurants coups de cœur, afin de pouvoir avoir une réelle immersion dans la cuisine des Chefs !

Et pour vous, le Taste c’est “Yeah” ou “Naeh” ?

*photos réalisées avec mon Sigma 30mm 1.4 et mon Nikon D7100

Ecrit avec gourmandise par
More from Mythily

Foire aux vins d’Automne Monoprix 2018 – les vins visionnaires

Le retour du soleil sur Paris fait un bien fou ! En...
Lire plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *