Quels rosés choisir cet été ?

Dégustation de vins rosés d'été 2019
Une multitude de rosés ayant leur propre personnalité, pour un apéritif estival haut en couleurs

Même si les rosés peuvent se consommer toute l’année, je trouve que la période estivale est la saison qui les révèlent. Tantôt fruité, tantôt sec, à la robe claire, framboise ou encore rubis, les rosés peuvent convenir au plus grand nombre. Personnellement, je trouve que le rosé est un vin qui se boit simplement, sans prise de tête et qui se révèle très pratique quand on hésite entre plusieurs types de vin. Merci au travail des vignerons, qui réussissent à nous proposer des vins secs, fruités, simples ou complexes… marquant ainsi leur empreinte et faisant ressortir la typicité de chaque terroir de notre beau pays…

De l’apéritif, au barbecue en passant par les pique-niques, le rosé sera l’allié de vos étés.

C’est à l’occasion d’une dégustation entre amis (à la recherche de vins pour leur mariage) que m’est venu l’idée de partager le fruit de mes recherches avec vous ! Pour vous aider à faire votre choix cet été, je vous livre aujourd’hui ma sélection de vins rosés coup de coeur ! Du fruité, du sec, du gourmand ou encore de l’inattendu sont au programme. N’hésitez pas à me partager en commentaire, vos coups de coeur et/ou vos interrogations.

Sélection de vins rosés pour l’été

On commence tout de suite à entrer dans le vif du sujet, avec une sélection de rosé aux profils assez différents et à budget variable, afin de convenir à un maximum de personnes. Les rosés présentés vont du plus sec au plus fruité pour une lecture facilitée.

Domaine Serre des Vignes, Dignerette Rosé 2018 – AOC Grignan-les-Adhemar

Domaine Serre des Vignes, Grignan-les-Adhémar, Rosé 2018
Domaine Serre des Vignes, Grignan-les-Adhémar, Rosé 2018

Ce vin en agriculture biologique est composé de 85% de Grenache et 15% de Cinsault. C’est un rosé à la robe pâle limite saumonée qui en dégustation ce révèle plutôt sec, floral avec une finale légèrement fruitée. Des arômes de pamplemousse, citron vert ou encore pêche caractérisent ce vin et en bouche, on dénote beaucoup de fraîcheur, ce qui en fait un vin idéal de l’apéritif au repas.

Ce vin est assez surprenant car en dégustation à l’aveugle, sa minéralité aurait presque fait pensé à un vin blanc sec ! Le vin s’épanouit sur la longueur sur des notes d’amandes, ce qui lui apporte sa touche de gourmandise.

En accord, il est délicieux avec de la cuisine exotique sur des notes épicées comme un Pad Thai, du Poulet Korma, des grillades marinées ou un Confit de Canard à la mangue. En apéritif, optez pour des saveurs gorgées de soleil comme le houmous à la tomate séchée, des huîtres à l’échalote ou encore des crevettes accompagnées de moutarde au Yuzu (Edmond Fallot).

 

Prix public : 6,50€ – Site Serre des Vignes

Conseil : les vins avec du Cinsault ne sont pas des vins de garde, au contraire, vous risquez de perdre en fraîcheur. Il est alors recommandé de les consommer rapidement.

 

Domaine Piétri-Géraud, Le rosé de mon père, Rosé 2018 – AOC Collioure

Domaine Piétri-Géraud Collioure - Le Rosé de mon père 2018
Domaine Piétri-Géraud Collioure – Le Rosé de mon père 2018

Ce rosé est produit par les femmes du domaine Piétri-Géraud. En effet, depuis 35 ans, ce sont elles qui tiennent les rênes du Domaine familial et qui continuent à écrire l’histoire de leurs ancêtres. Des vignes accrochées aux derniers maillons des Pyrénées surplombant la mer, nous est servi un rosé à la robe saumonée avec une belle intensité. Un rosé fruité qui tire sur les fraises des bois, la groseille ou encore la grenade. En bouche, ce rosé est frais et se déguste en toute simplicité, en accord avec des grillades de poissons gras comme du thon ou rouget, de la charcuterie espagnoles ou corse (un peu relevée), de la paella ou encore des légumes caramélisés façon anti-pastis italiens.

Petit verre à l’apéritif, au repas ou en fin de soirée, ce rosé est clairement une petite pépite qui donne envie d’être en vacances toute l’année, sous un olivier !

 

Prix public : 11€ – Site Domaine Piétri-Géraud

Confidentielles, Rosé Figuière 2017 – AOP Côte de Provence La Londe

Confidentielles, Rosé Figuière 2017 - AOP Côte de Provence La Londe
Confidentielles, Rosé Figuière 2017 – AOP Côte de Provence La Londe

Si vous me suivez depuis un moment, le nom de Figuière ne devrait pas vous être inconnu… En effet, suite à la visite du domaine l’an passé, les vins de ce domaine sont devenus mes chouchous et ma référence dans la région.

Ce rosé se positionne clairement sur le segment du haut de gamme avec un prix à plus de 25€ donc on peut s’attendre à un rosé qui ne ressemble à aucun autre… et c’est le cas ! Les vins Figuière sont en général très fins, très travaillé, se conservent très bien sur quelques années même si les rosés ne sont pas des vins de garde (2 ans après, ce rosé est toujours délicieux et n’a pas bougé).

La cuvée Confidentielle Rosé 2017 a une base de Cinsault, de Grenache et de Mourvèdre (<3) qui lui confèrent une belle minéralité voir une salinité, du fruit gorgé de soleil (notes d’abricots, pêche de vigne, brugnon) et une jolie longueur en bouche. En accord avec des aliments à base de melon, de fruits du verger ou encore de fruits rouge ; ce rosé est également délicieux avec les produits de la mer comme des huîtres et autres coquillages, crustacés mais aussi succulents avec des fougasses, des pissaladière et des plats vapeurs à base de sésame.

Malgré la finesse et le travail derrière ce rosé, il reste simple à boire et sera à servir aux amis les plus proches ou aux amateurs de bons vins afin de partager un moment exceptionnel.

 

Prix public : 25,60€ – Site Figuière

Domaine Uby, Uby Byo Rosé 2018 – IGP Côte de Gascogne

Domaine Uby, Uby Byo Rosé 2018 - IGP Côte de Gascogne
Domaine Uby, Uby Byo Rosé 2018 – IGP Côte de Gascogne

Si vous êtes à la recherche d’un rosé BIO, très fruité, ample et gourmand, ce vin est fait pour vous ! Je dois vous avouer une chose, j’en suis tombé complètement amoureuse à l’instant où j’ai pu le déguster. Ce rosé est très simple à boire, est très gourmand mais aussi très abordable.

Du haut de ses 7 euros, vous pourrez en profiter tout au long du repas grâce à un subtile équilibre du Cabernet Franc, Merlot, Tannat et du Pinot. Les saveurs de groseille et de framboise nous donne l’impression de déguster un petit bonbon, léger en sucre et très frais. Sa bouche grasse et ample permet des accords classiques avec de la viande, du poisson ou encore des soupes de fruits rouges… mais il passe aussi très bien avec de la cuisine indienne comme du Biryani à l’agneau, du Poulet Tandoori ou encore des Pakooras (beignet de pommes de terre et pois chiches épicés). Ce vin a été l’un de nos coups de coeur avec les copains lors de notre dégustation et se retrouvera très probablement sur la table des mariés très prochainement !

A servir frais à 10°C.

Prix public : 6,80€ – Site Uby

Les Caprices d’Inès, AOC Anjou, 2018

Les Caprices d’Inès, AOC Anjou, 2018
Les Caprices d’Inès, AOC Anjou, 2018

Autre belle surprise de cette sélection dégustation : les Caprices d’Inès. Malgré des attaches personnelles dans la région de l’Anjou, je ne connais que très peu les vins du coin. Quelle ne fût pas ma surprise de tomber sur cette petite pépite grâce à Anne de Panier de Saison ! Un rosé à la robe framboise, avec un excellente rapport qualité/prix, très fruité, très aromatique (aux notes de fruits rouges) et avec une belle sucrosité, afin d’accompagner un apéritif frais autour du fruit et de la charcuterie ou encore un repas autour de la cuisine exotique.

Je verrais bien ce vin avec des brochettes de melon et jambon de Parme, des brochettes de poulet aux abricots ou viande marinée au lait de coco, une panna cotta en dessert ou encore un poulet au curry rouge ou vert. La douceur du rosé, calmera le feu des épices pour une belle complémentarité.

A servir frais entre 8 à 10°C.

Prix public : 4,20€ – Site des Caves de la Loire

Les rosés ne sont pas des vins de garde, conservez-les deux ans maximum (en fonction de leur qualité) afin de garder arômes, fraîcheur et plaisir !

Comment accorder ses vins avec ses plats ? Astuces

Accords mets & vins - Les rosés d'été

Lorsqu’il s’agit d’accorder ses vins et ses plats, on se retrouve souvent désemparer. Pas assez de connaissances sur les cépages, les domaines ou encore les vins eux-mêmes, goûts personnels, budget, disponibilité… autant de facteurs qui peuvent décourager.

Voici quelques astuces que j’ai pu glaner auprès de vignerons et de professionnels du vin, pour choisir ses bouteilles en toute sérénité :

  1. Privilégiez des mets et des vins des mêmes régions ou des régions limitrophes, cela va souvent ensemble. Même s’il ne s’agit pas d’une science exacte, cela vous permettra d’avoir une première piste d’accord pour ensuite affiner vos goûts et votre palais avec le temps.
  2. Restez dans les accords classiques dans un premier temps (pour mieux les déconstruire par la suite). Vins bancs = fromage à pâte dure, poissons, viandes blanches et vins rouges = viandes rouge, charcuterie… Cela vous donnera une base commune avec les autres personnes afin de pouvoir échanger sur le sujet et peut-être comprendre pourquoi ces accords sont donnés tels quels. Plus tard, vous pourrez vous rendre compte que la raclette peut se faire au vin blanc, que le fromage peut être délicieux avec du vin jaune et que le rosé n’est pas qu’un vin de table… Là encore, le temps, l’apprentissage et le goût sont clefs.
  3. Fiez-vous aux étiquettes et aux fiches techniques sur les applications de vins. Ces fiches sont faites par des professionnels mais même si elles ne sont pas sans défaut, elles vous donneront les bases théoriques. Ensuite, une fois que vous aurez pris confiance en vous, vous pourrez alors adapter les accords. Vos goûts influeront sur vos choix et c’est tant mieux !
  4. Demandez conseils à votre caviste. Rendez-vous chez votre caviste  pour bénéficier de ses conseils et prenez le temps de lui exposer vos envies, vos recherches, ce que vous n’aimez pas… il sera à même de vous conseiller. Personnellement, je vous recommande de vous tenir éloigner des chaines de caviste en ville, ils restent très souvent sur des accords classiques (selon ma propre expérience). Si vous le pouvez, optez pour un caviste indépendant qui adoptera (le plus souvent) une démarche un peu moins traditionnelle pour vous faire découvrir des pépites ou tout simplement, vous fournir ce que vous recherchez. Au fur et à mesure, il connaîtra vos goûts et tombera de plus en plus juste sur votre sélection.
  5. Goûtez, goûtez, goûtez. Il n’y a pas de secret, votre palais va s’affiner avec les essais, les dégustations et l’âge. L’éducation de celui-ci ne peut se faire qu’en goûtant. Plus vous prendrez l’habitude et plus vous serez accompagné par un amateur éclairé, plus vous saurez ce qui vous convient et les accords qui correspondent à vos goûts.

 

J’espère que cette sélection de vins rosés d’été vous aura plus et vous aura permis de faire de belles découvertes ! Je vous souhaite un très bel été ensoleillé et gourmand. 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *